Aller à l'écran principal

Des îles qui connectent hommes et nature. Géoparc mondial UNESCO des îles Oki

Plan du site

La position de page:
Home > Ecosystème unique > La vie marine d’Oki > La baie des calmars

La baie des calmars

Les calmars font partie de la culture culinaire d’Oki. Ils possèdent également un lien étroit avec ses habitants de par les légendes qui s’y rattachent.

L’une de ces légendes se déroule au sanctuaire Yurahime, situé près d’une baie appelée la baie des calmars, sur l’île de Nishinoshima. Selon cette légende, un calmar aurait mordu la main de la divinité du sanctuaire, Yurahime-no-mikoto. Pour se faire pardonner, des bancs entiers de calmars seraient alors venus demander pardon dans la baie avoisinante en se jetant hors de l’eau, action qu’ils répèteraient depuis chaque année.


Thysanoteuthis rhombu

Des documents historiques indiquent que ce phénomène se produisait réellement au cours d’un festival annuel durant lequel les gens n’avaient qu’à se pencher pour ramasser des calmars. Ce phénomène continue de se produire de nos jours, mais de manière irrégulière.

D’automne à hiver, de gigantesques calmars d’un mètre de long font leur apparition dans cette baie ainsi qu’une autre sur l’île de Dôgo, toutes deux donnant sur le sud. Les gens font le pied de grue pour surveiller leur venue de façon à les attraper quand ils se présentent. Ce type de calmar (Thysanoteuthis rhombu) est particulièrement connu pour sa migration au sein du courant marin chaud de Tsushima qui provient du sud-ouest. Cela est significatif du lien entre la géographie des îles Oki et le schéma de migration des calmars.

A retenir

  • Des calmars d’un mètre de long se pressent dans la baie des calmars de septembre à février.
  • Les calmars apparaissent dans la légende rattachée au sanctuaire Yurahime situé près de la baie des calmars.
  • La vie marine d’Oki est influencée par le courant marin chaud de Tsushima.

Copyright 2013 Oki Islands UNESCO Global Geopark Office