Aller à l'écran principal

−Des îles qui connectent hommes et nature− Géoparc mondial UNESCO des îles Oki Accueil

Menu

La position de page: Accueil Géohistoire Période de la formation de la mer du Japon Tuf vert

Tuf vert

Panneau d’information sur le tuf vert (Dôgo)

Le tuf vert est une roche sédimentaire qui nous apporte les clés du processus de la formation de l’archipel japonais.

Cette roche de couleur verte s’est formée il y a entre 20 et 15 millions d’années dans les rivières et les lacs. Elle est largement répandue à Honshû le long de la mer du Japon. On peut en déduire qu’à l’époque de la formation de cette roche, la mer du Japon était constituée d’un large environnement où s’accumulaient les sédiments.

Distribution du tuf vert

En outre, la couleur verte de la roche est le résultat de la cendre volcanique contenue à l’intérieur. Cela nous renseigne sur le fait qu’il y avait une intense activité volcanique à l’époque de la formation de cette roche. Enfin, les fossiles retrouvés dans cette roche nous donnent à voir en quoi consistait l’environnement de cette époque.

Exemple de tuf vert (Inujima, à Oku)

Grâce à cette roche, il est donc possible de comprendre le processus de la formation de l’archipel japonais qui s’est séparé de la côte est du continent eurasien.

  • Le mouvement des plaques a fait se déplacer une partie des terres vers l’océan Pacifique, formant une étendue qui devint ultérieurement la mer du Japon.
  • Cette étendue se transforma en lac.
  • Il y avait de nombreux volcans là où ce mouvement de plaque se produisit.
  • L’environnement à l’époque était chaud et comparable à l’actuelle Asie du Sud-Est.

A Oki, les sédiments de tuf vert contiennent des fossiles d’alligators, de tortues à carapace molle, de carpes, de bivalves d’eau douce de climats tropicaux ainsi que d’espèces de la famille des viviparidae (escargots aquatiques)

Retour en haut de page