Aller à l'écran principal

−Des îles qui connectent hommes et nature− Géoparc mondial UNESCO des îles Oki Accueil

Menu

La position de page: Accueil Géohistoire Les îles en phase d’activité volcanique Caldera des Dôzen

Caldera des Dôzen

Vue d’ensemble de la caldera des Dôzen

L’archipel des Dôzen, composé de trois îles formant un cercle au centre duquel trône une montagne, propose un paysage des plus inhabituels. Ce paysage fut formé par une activité volcanique de grande échelle suivie de l’effondrement de la partie centrale du volcan. Ce genre de dépression volcanique circulaire est appelé caldera. Le Mt. Aso à Kyûshû en est l’exemple japonais le plus célèbre.

La caldera des Dôzen s’est formée il y a environ cinq millions d’années. Il s’agit de l’un des plus vieilles calderas du Japon et fait à ce titre partie de la liste des 100 paysages géologiques du pays.

La caldera des Dôzen s’est formée en quatre étapes.

  1. Une intense activité volcanique a donné naissance à un gigantesque volcan.
  2. La chambre magmatique a fini par se vider, entraînant l’effondrement de la partie centrale du volcan.
  3. Une nouvelle éruption se produisit au milieu de cette dépression, provoquant la formation du cône pyroclastique central.
  4. Du fait de changements dans la croûte terrestre, la moitié inférieure du volcan s’est enfoncée dans l’eau. L’érosion a ensuite façonné l’environnement pour créer les paysages actuels.
Formation de la caldera des Dôzen

Ce paysage de caldera a largement influencé la vie des habitants des îles de Dôzen. La mer intérieure est en effet protégée par les îles qui l’entourent et possède de nombreuses baies, tandis que la montagne (cône pyroclastique) se dresse tel un phare en son centre.

Deux hypothèses sont avancées pour expliquer la formation de la mer intérieure, l’une insistant sur l’activité volcanique et l’autre sur l’érosion. De futures recherches nous éclaireront certainement sur le sujet.

Vue de la caldera des Dôzen depuis le Mt. Akahage (île de Chiburijima)

Retour en haut de page