Aller à l'écran principal

−Des îles qui connectent hommes et nature− Géoparc mondial UNESCO des îles Oki Accueil

Menu

La position de page: Accueil Géohistoire Les îles en phase d’activité volcanique Xénolite mantellique

Xénolite mantellique

Panneau d’information sur la xénolite mantellique (Dôgo)

La xénolite mantellique n’est pas le nom d’une roche proprement dite mais désigne une partie d’une roche que l’on trouve sur la côte est de l’île de Dôgo et que l’on appelle péridotite et pyroxénite.

Le terme de xénolite vient du grec ancien et signifie « roche étrangère ». Les xénolites mantelliques sont des roches présentes très profondément dans le manteau terrestre et transportées à la surface par le magma.

Dans les îles Oki, les xénolites mantelliques se trouvent à l’intérieur du basalte issu d’éruptions datant de 4 millions à 400.000 années.

Xénolite mantellique (péridotite)

La Terre est schématiquement constituée de plusieurs enveloppes successives, dont les principales sont la croûte terrestre (6-30 km de profondeur), le manteau (jusqu’à 2900 km de profondeur) et le noyau (à 6400 km de profondeur). La partie supérieure du manteau, profonde de 660 km, est essentiellement constituée de péridotite. A Oki, le magma basaltique jaillit d’une profondeur allant d’une dizaine à plusieurs centaines de kilomètres dans le manteau supérieur. Ce magma se déplaçait rapidement (à environ 36 km/h selon les estimations), transportant au passage avec lui de la péridotite.

Relativement rare sur les côtes de la mer du Japon, on ne trouve cette roche ailleurs dans le pays qu’à Ichinomegata (dép. d’Akita) et à Kurose (dép. de Fukuoka). Elle nous permet d’en savoir plus sur la nature du manteau terrestre au-dessus duquel Oki se trouve, mais représente également une clé importante pour comprendre comment la mer du Japon s’est formée.

Retour en haut de page