Aller à l'écran principal

−Des îles qui connectent hommes et nature− Géoparc mondial UNESCO des îles Oki Accueil

Menu

La position de page: Accueil Mode de vie et traditions L’histoire d’Oki, transmise et protégée Une terre d’exile

Une terre d’exile

Terres de déportations désignées en 724.

En 724, Oki fut officiellement désignée en tant qu’île d’exil par l’empereur Shômu. C’est ainsi que l’endroit a accueilli de nombreux nobles en disgrâce, dont deux empereurs et des hauts fonctionnaires. A partir du milieu de l’ère Edo (1603-1868), des criminels de droit commun furent également envoyés à Oki.

Si Oki devint une terre d’exil officielle, ce n’est pas seulement dû à son caractère insulaire ; c’est aussi parce que l’archipel était suffisamment prospère pour accueillir et ménager des nobles. Ces derniers pourraient y passer leur séjour sans crainte de famine ou d’autres dangers.

Les îles accueillirent notamment les empereurs Go-Toba en 1221 et Go-Daigo en 1332, ainsi que le poète et fonctionnaire Ono-no-Takamura en 838.

Portrait de l’empereur Go-Toba
Portrait de l’empereur Go-Daigo

Retour en haut de page