Aller à l'écran principal

Des îles qui connectent hommes et nature. Géoparc mondial UNESCO des îles Oki

Plan du site

La position de page:
Home > Géohistoire > Période de la formation de la mer du Japon > Diatomite

Diatomite


Panneau d’information sur la diatomite (Dôgo)

Au-dessus de la couche de tuf vert se trouve une couche contenant des fossiles d’organismes marins. Cela témoigne du fait que l’eau de mer s’est engouffrée dans le bassin qui se trouvait entre l’archipel japonais et le continent eurasien, créant ainsi la mer du Japon.

La roche sédimentaire de cette époque s’est formée à partir de différents environnements, mais ce qui la caractérise le plus est la diatomite, formée de fossiles de diatomées.

Répandues dans la plupart des milieux aquatiques, les diatomées (Bacillariophyta) sont un type de phytoplancton possédant une coquille à l’aspect siliceux. Leurs coquilles – ou frustules – s’accumulent au plus profond des mers pour former ce que l’on appelle diatomite, ou terre de diatomée. Cette roche sédimentaire, du fait qu’elle est composée de microscopiques carapaces poreuses, est très légère. Elle possède en outre une faible conductivité thermique et est utilisée pour la fabrication de tuiles termo-résistantes ou de braséros.

On trouve de la diatomite dans le sud-ouest de Dôgo, où elle fut autrefois extraite en tant que matériel de construction.


Diatomite visible à Tsudo


Diatomite

A retenir

  • Roche formée par l’accumulation de coquilles de diatomées (phytoplancton).
  • Témoigne du fait qu’il y a 15 millions d’années, Oki se trouvait au fond de la mer.
  • Bien qu’elle fût formée au niveau du plancher marin, cette roche est aujourd’hui visible le long des routes et dans les parties montagneuses d’Oki, ce qui indique que l’île émergea de la mer.

Copyright 2013 Oki Islands UNESCO Global Geopark Office