Aller à l'écran principal

−Des îles qui connectent hommes et nature− Géoparc mondial UNESCO des îles Oki Accueil

Menu

La position de page: Accueil Géohistoire D’une péninsule en îles Sekiheki (Falaise rouge)

Sekiheki (Falaise rouge)

Panneau d’information sur Sekiheki (Chiburijima)

Fidèle à son nom, cette vertigineuse falaise située sur la côte ouest de l’île de Chiburijima (la plus petite et la plus au sud des îles Dôzen) est caractérisée par le rouge vif de sa roche. Cette couleur rouge trouve son origine dans la composition et la manière dont laquelle s’est produit l’éruption à cet endroit.

Du magma contenant une forte teneur en gaz et en fer fut projeté à très haute température. Ces projections s’oxydèrent au contact de l’air puis, retombant, se refroidirent et s’accumulèrent autour du cratère, prenant la couleur rouge caractéristique de l’oxyde de fer. Cet amoncellement devint la falaise que l’on voit aujourd’hui, d’autant mieux que l’érosion nous offre à voir une coupe transversale de celle-ci.

Les différentes sortes de rayures que l’on peut voir sur la falaise témoignent d’autant d’éruptions au cours desquelles la lave a été projetée du cratère. Les rayures plus foncées, au contraire, sont issues non pas d’éruptions mais de coulées de lave qui ont moins été exposées au contact de l’air et n’ont donc pas viré au rouge. En outre, lorsque cette série d’éruptions volcaniques a cessé, une lave de composition géologique différente s’est infiltrée à travers la roche, créant une sorte de colonne rocheuse verticale de couleur crémeuse.

Nés de cette série d’évènements, les magnifiques couleurs et motifs de cette falaise font d’elle l’un des plus beaux paysages d’Oki et le symbole de l’île de Chiburijima.

Falaise Sekiheki vue depuis la terre
Falaise Sekiheki vue depuis la mer

Retour en haut de page